de MiColline à Ankara

18 mai 2015

Fin de voyage

Fin de voyage 1

Fin de voyage 2

Fin de voyage 3

Quand on finit un voyage tel que le nôtre, il faut se préparer à la suite : reprise en main de notre maison, escale technique définitive, gestion des bonnes ou moins bonnes surprises, reprises de contact de toutes sortes, déclaration d'impôts...

Pour réussir cette transition, le plus simple est d'abord  … de se reposer !!

Après une courte visite à Modène, ville-soeur de Bologne en plus calme, nous décidons de passer notre dernière semaine au bord de la mer, sur la côte ligure, à Sestri Levante, porte d'entrée d'une région côtière appelée « Cinque Terre », charmant port où j'avais eu l'occasion de camper il y a … 55 ans ! Le plus étonnant est que nous avons retrouvé le même camping, qui, lui, avait rajeuni pour s'adapter aux demandes actuelles ! Nous avons profité de la piscine !

Puis nous nous sommes arrêtés pour une nuit et une matinée à Vintimille, ville intéressante mais tellement sâle et dégradée dans une région où, en principe, le luxe est roi !

Puis, nous sommes arrivés à Mi-Colline ; ce fut un plaisir !

 

Posté par Alain et Martine à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 mai 2015

A Bologne, ça bouge !

bologne_2

bologne_1

bologne_3

bologne_4

Bologne is moving ! Des voitures et des gens partout, un bruit énorme, de nombreux chantiers de restauration, tout cela dans une ville qui compte pas loin de 400 000 habitants ! Jadis, même le sol a bougé, faisant se rapprocher deux tours, l'une de 50 mètres de hauteur, l'autre du double.

Mais Bologne vit toujours sous le signe de Neptune, sa colossale statue dominant une fontaine où sont représentés aussi les 4 principaux fleuves du monde : Gange, Nil, Amazone, et Danube, sous une forme chérubinesque ; mais la fontaine elle-même veut être un symbole du pouvoir des papes!Bologne a aussi une université très réputée, où ça bouge beaucoup selon une tendance gauche rouge ! Mais, une fois de plus, cela s'exprime par des tags superbes sur les murs de la ville.

La marche à pied est sportive, ici, compte tenu des distances ; nous courons ainsi jusqu'à la pinacothèque nationale, un monument de la peinture classique, renaissance et baroque ; et nous courons encore jusqu'à l'arrêt du bus près de la gare, qui nous ramène au camping, puis nous marchons tout doucement le long de l'allée (500 mètres environ) qui nous pose enfin dans notre campement. Ouf !

Posté par Alain et Martine à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2015

A Ravenne, les yeux au ciel

ravenne 3

ravenne 4

ravenne 1b

ravenne 2

Nous aurions du passer au moins 15 jours les yeux tournés vers le ciel, la tête penchée en arrière, pour admirer tous ces chefs-d’œuvre du 5ème au 13ème siècle, dans une quinzaine de basiliques, cathédrales, mausolées, baptistères et chapelles ; nous avons réussi à en visiter 10, en  4 jours, avec à la fois émerveillement et étourdissement ; nous rêvons de transformer le plafond de notre chambre en une mosaïque aussi belle que celles que nous avons vue, avec des couleurs, des scènes et des personnages inoubliables ; tout d'un coup, notre camping-car nous paraît bien étroit !

Posté par Alain et Martine à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2015

A Rimini, la ville, pas la plage

Notre séjour à Rimini sera marqué par un grand plaisir, la ballade en ville, et par une vision d'horreur : la soi-disant fameuse plage de Rimini !

En ville, nous longeons d'abord les remparts dans un parc aux arbres fleuris où l'on trouve ça et là des sculptures plutôt charmantes ; nous arrivons à la porte d'Auguste, puis nous allons visiter le temple Malatesta, du nom d'un despote à la fois terrible et généreux. Dans un espace immense, nous y admirons des statues, des fresques, un crucifix de Giotto, un magnifique plafond … En suivant les rues à arcades du centre-ville, nous découvrons d'autres palais et sanctuaires, jusqu'au pont de Tibère ; nous approchons d'une école d'art  parait-il très réputée en Italie, et là, le décor change : finies les fresques ou mosaïques, place aux tags qui couvrent les murs, les remparts ou les panneaux de chantier ; l'école elle-même est un immeuble ultra moderne.

Nous partons ensuite pour Ravenne, en prenant la route de bord de mer, bien décidés à prendre un bain dés que l'endroit nous paraîtra agréable. En hors saison, il n'y a pas grand monde, mais le moindre mètre carré de sable est occupé par des croix noires plantées dans le sol, censées accueillir les parasols des touristes, et cela sur des dizaines de kilomètres ; ces plages sont toutes privées, et on comprend alors ce que veut dire exploitation commerciale de ces « couillons » de touristes ; entre ces plages, Macdo, burger king, centres de distractions pour enfants, … et sexshops affichent leurs pubs, leurs enseignes et leurs vitrines ; c'est pitoyable !

rimini 1

rimini 2

RIMINI 3

Posté par Alain et Martine à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2015

Renaissance

Haut-lieu artistique par ses fresques et ses monuments, haut lieu religieux où se retrouvent des milliers de pélerins chaque année, patrie du moine soldat François et de Claire, fondatrice de l'ordre des Clarisses, Assise est notre première étape après Rome ; de notre campement, nous pouvons admirer le panorama de la ville qui s'étale en face de nous sur une colline.

Assise, avant Ravenne, est aussi le haut-lieu de la renaissance picturale italienne, grâce aux fresques de Giotto sur la vie des saints qui ont fait la renommée de la ville. Malgré l'affluence de visiteurs à la basilique Saint-François, et malgré les rappels à l'ordre d'une police armée et en képis à l'intérieur de l'église, nous avons pu admirer les 26 fresques de la vie de Saint François réalisées par cet artiste. Il est bien sur interdit de photographier ; les photos présentées dans ce blog viennent de wikipédia.

Désireux de fuir la foule, nous nous promenons dans des petites rues moins fréquentées, qui nous conduisent dans des sanctuaires merveilleux ; ce que nous ressentons, là, ce n'est pas la renaissance, c'est la paix et l'éternité !

assise 1

assise 2

assise 3

Posté par Alain et Martine à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mai 2015

A Rome, un camping adapté

Ce camping, nous l'avons trouvé dans le quartier de Flaminio, pas loin de la villa Borghese, avec des facilités de déplacements vers le centre de Rome intéressantes : train, métros, bus ; nous y avons tout l'espace nécessaire pour accueillir 5 petits-enfants, et leur fournir les divertissements qu'ils attendent en période de vacances, notamment une piscine et une aire de jeu. Ils trouveront tout seuls le ballon de foot qui complète cet équipement. A côté du camping car, nous avons monté 2 tentes (vive Quechua!). Certains de nos voisins campeurs ont regardé notre tribu ainsi installée avec inquiétude, et aussi une pointe d'envie !

Nous avons donc visité Rome à 8 personnes, Benjamin -notre grand enfant- étant de la partie , et nous apportant une aide appréciable ! Nous laisserons la parole à nos petits-enfants pour qu'ils fassent part de leurs impressions !

rome en famille 1

rome 2

rome 3

rome 4

Posté par Alain et Martine à 11:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mai 2015

Les villas des merveilles

Rome exerce une telle attraction sur le monde entier qu'il en oublie les villes voisines, parmi lesquelles Tivoli, à un quart d'heure de camping car, plus une heure de bouchon que nous avons nous-mêmes créé en voulant sortir d'un parking à haute densité d'automobiles ! Tivoli nous transporte dans deux périodes très différentes de l'ère chrétienne, à travers la visite de 2 sites majeurs :

  • la villa Adriana, créée sous le règne de l'empereur Hadrien, nous offre une promenade assez extraordinaire parmi les vestiges de la résidence du dit-empereur, immense et luxueuse pour ce qui n'était qu'une résidence secondaire où Hadrien regroupait ses souvenirs de voyage, sous forme de construction de temples, de palais et d'agoras de toutes sortes ; le contrôle fiscal n'existait pas, à l'époque !

  • La villa d'Este, du nom d'un candidat à la papauté qui, n'ayant pas été choisi, s'est vengé en créant un palais assorti de jardins qui se caractérisent par leur démesure, et aussi leur beauté ; c'était au 16ème siècle, son  but était de concurrencer le Vatican !

Parfois la folie des hommes profite à l'art, et permet à des architectes, sculpteurs, peintres, musiciens (notamment Liszt et Ravel) de s'exprimer en créant des merveilles !

 

tivoli 1

tivoli 2

tivoli 3

tivoli 4

Posté par Alain et Martine à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Gargano, un paradis

Le promontoire du Gargano, au nord ouest de Bari, est un éperon rocheux bordé de criques et de plages de sable et de gravier poli par l'eau de l'Adriatique ; sur une des falaises qui longent ces plages, il y a notre camping, un vaste terrain planté de cyprès et d'oliviers, avec moins de 1 personne à l'hectare ; il est probablement surpeuplé en pleine saison !

Sur la plage, à minimum 25 mètres de nous, il y a un couple d'autrichiens, charmants ! Et le soir, un pêcheur dans sa barque, et un seul, lance ses filets à la nuit tombée. Le restaurant du camping n'ouvre que pour nous, avec un menu ultra-simplifié, mais c'est suffisant ; on est bien !

Posté par Alain et Martine à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2015

A Bari, retours sur épisodes précédents

Notre camping à 6 kms de Bari nous réserve une surprise : un retour en Cappadoce, avec, devant notre emplacement, des cônes en pierre qui nous rappellent les habitations troglodytes de Gorem ; mais celles-là sont tout à fait modernes, et sont utilisées comme bungalows par les touristes venus visiter la région ; elles sont construites sur le modèle des « trulli », que l'on peut visiter dans les montagnes environnantes.

Autre surprise : la présence dans cette ville de Saint Nicolas, dont les reliques ont été ramenées, à l'époque des croisades, de  Myra, la ville turque où le « bon patron » serait né, ville que nous avions visitée l'année passée.

« A Bari, en vélo ... » nous nous balladons de cathédrales en château et le long des quais bordés d'immeubles contemporains, sous un soleil étincelant et dans une circulation automobile intense ; c'est agréable, mais fatigu

bari 1

bari 2

bari 3

bari 4

ant.

 

Posté par Alain et Martine à 20:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2015

Un port, des remparts, une architecture classique italienne ...une ancienne capitale

Notre route vers Rome, où nous devons accueillir nos 5 petits-enfants, passe par Tarente et Bari, avec une courte halte à Manduria, la ville la moins connue des 3, et c'est dommage !

Chacune de ces villes ,est un port (sauf la dernière), qui a joué un rôle important dans l'histoire de l'Italie et de la Méditerranée ; chacune est dotée de remparts et d'une architecture très riche en façades classiques, « renaissance » ou baroque. Nous n'avons pas le temps d'approfondir et , après Bari, nous allons nous installer dans le promontoire du Gargano, dans une nature très riche et superbe !

TARENTE 1

TARENTE 2

TARENTE 3

Posté par Alain et Martine à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]