Notre séjour à Rimini sera marqué par un grand plaisir, la ballade en ville, et par une vision d'horreur : la soi-disant fameuse plage de Rimini !

En ville, nous longeons d'abord les remparts dans un parc aux arbres fleuris où l'on trouve ça et là des sculptures plutôt charmantes ; nous arrivons à la porte d'Auguste, puis nous allons visiter le temple Malatesta, du nom d'un despote à la fois terrible et généreux. Dans un espace immense, nous y admirons des statues, des fresques, un crucifix de Giotto, un magnifique plafond … En suivant les rues à arcades du centre-ville, nous découvrons d'autres palais et sanctuaires, jusqu'au pont de Tibère ; nous approchons d'une école d'art  parait-il très réputée en Italie, et là, le décor change : finies les fresques ou mosaïques, place aux tags qui couvrent les murs, les remparts ou les panneaux de chantier ; l'école elle-même est un immeuble ultra moderne.

Nous partons ensuite pour Ravenne, en prenant la route de bord de mer, bien décidés à prendre un bain dés que l'endroit nous paraîtra agréable. En hors saison, il n'y a pas grand monde, mais le moindre mètre carré de sable est occupé par des croix noires plantées dans le sol, censées accueillir les parasols des touristes, et cela sur des dizaines de kilomètres ; ces plages sont toutes privées, et on comprend alors ce que veut dire exploitation commerciale de ces « couillons » de touristes ; entre ces plages, Macdo, burger king, centres de distractions pour enfants, … et sexshops affichent leurs pubs, leurs enseignes et leurs vitrines ; c'est pitoyable !

rimini 1

rimini 2

RIMINI 3