Technologie, architecture et tradition

A Casablanca, on peut admirer une architecture qui respecte les traditions de l’habitat local en les adaptant à des conditions de vie modernes et en utilisant des technologies de pointe

Vue de l’océan, la mosquée Hassan 2 ressemble à une forteresse résistant à l’ensemble du monde ; vue  de la médiathèque qui lui fait face, elle affirme une puissance divine … ou impériale, immense dans le ciel océanique, mais respectant les formes traditionnelles d’une mosquée, en plus grand : 365 mètres de long,  capable d’accueillir 20 000 fidèles entre ses murs, en plus de 200 000 personnes à l’extérieur. Pour la rendre indestructible, elle est construite avec une structure antisismique ; ses portes sont en titane ; son plafond coulisse pour laisser passer la lumière du soleil, le ciel bleu, et Allah ? La cour habituellement réservée aux ablutions avant la prière, se trouve dans son sous-sol, capable d’offrir plus de 40 fontaines, petites ou grandes, en marbre de l’Atlas voisin ; une merveille !

La nouvelle médina a été construite … au 20ème siècle, par des architectes français, pour remplacer des bidonvilles insalubres et dangereux ;  pour y attirer des habitants et des commerçants, la structure de base d’une médina a été conservée : ruelles étroites et voutées, beaucoup de petits magasins … mais propres et agréables à vivre ! c’est une autre merveille !

Dans la médiathèque voisine, il y a une exposition temporaire de peintures, réalisées par des artistes locaux ; la tradition orientale au 21ème siècle !

Coup de Trafalgar à Tanger !

A Tanger, notre camping est à 20 kms du centre, près du cap Spartel, le bout du bout occidental du Maroc. Par beau temps très clair, on peut voir la côte espagnole, et , parfois, le cap trafalgar ! Nous décidons de faire un tour en vélo.

Rappel : nos vélos sont à assistance électrique, et, à cause de la batterie, pèsent plus de 40 kilogs chacun. 
A la première pente un peu rude, mon vélo déclare forfait ; je continue donc sans assistance, sur un parcours passablement accidenté. C’est bon pour la santé ! Quelques kilomètres plus tard, le paysage, magnifique, s’assombrit, et il se met à pleuvoir. Comme nous ne l’avions pas prévu, nous n’avions pas de pèlerine, ni de chapeaux … C’est beau, la jeunesse !

mosquée hassan

mosquée Hassan 2

médiathèque Hassan 2

medina Casa